Randonnée et patrimoine, le réseau des sentiers pédestres de la Corse du sud,
 
My travel
Viaghjà da paesi à paesi

Casalabriva (Casalabriva)



Casalabriva (Casalabriva)

Le village

La commune possède un territoire contrasté, des plaines fertiles en bordure du Tàravu aux crêtes qui culminent à 1.114 m à a Punta di i Purcili. De nombreux sites archéologiques y ont été recensés dont le dolmen de Musuleddu d’un type particulier. Casalabriva faisait partie de la pieve de Vaddi avec Suddacarò, Calvesi et Ulmetu ; c’était le fief des seigneurs d’Istria dont le château principal se trouve en limite communale sur la crête dominant le col de Cilaccia. Ces seigneurs étaient célèbres pour leurs élevages de chevaux. 

Le village fut brûlé à la fin du XVe siècle par Rinucciu di a Rocca (dernier seigneur du Moyen Âge en lutte contre Gênes) qui voulait faire pression sur Vincentellu d’Istria alors partisan des Génois. De nombreux édifices de culte ont existé dans les campagnes autour du village. Ils témoignent de l’occupation médiévale de ce territoire. Les ruines de l’une d’elles, Santa Lucia, se trouvent en bordure de la Strada Taravesa, chemin de transhumance attesté depuis l’âge du bronze, et aurait été l’église pievane si l’on en croit le toponyme voisin. L’église actuelle a été construite en 1880 ; elle est dédiée à San Micheli.


Video


Carte

Casalabriva (Casalabriva)

Galerie Photos