Randonnée et patrimoine, le réseau des sentiers pédestres de la Corse du sud,
 
My travel
Viaghjà da paesi à paesi

Coti-Chiavari (Coti Chjàvari)



Coti-Chiavari (Coti Chjàvari)

Le village

Cette commune récente doit son nom à deux des nombreux hameaux qui la composaient au XIXe siècle. Elle s’est constituée à partir de territoires appartenant, pour une grande part, à Frassetu, Quàsquara, Zèvacu et aux anciens domaines de Chjàvari et de Coti. Chjàvari naît d’une tentative de mise en valeur agricole génoise qui y implanta une colonie venue de «Chiavari» près de Gênes. C’est là que sera construit le pénitencier.  

Ces terres littorales ont été désertées dès la fin du Moyen Âge en raison de l’insécurité due aux raids barbaresques. Coti subit de nombreuses razzias et fut abandonné en 1573. 

Le littoral n’était occupé que l’hiver par les bergers transhumants ou par les cultivateurs descendus ponctuellement de la haute vallée pour y cultiver les céréales. 

La commune est riche en sites archéologiques. Plusieurs habitats fortifiés attestent d’une occupation du néolithique à l’âge du bronze. Un important site antique fut signalé près de Coti

La commune actuelle possède une importante façade littorale et une partie de la plage de Cupabia  riche d’espèces remarquables dont le Genévrier de Phénicie. C’est là qu’accosta dans la nuit du 6 au 7 janvier 1943, sous la conduite de Fred Scamaroni, le sous-marin Casabianca lors de la mission «Sea Urchin» devant contribuer à la Libération de l’île.


Video


Carte

Coti-Chiavari (Coti Chjàvari)

Galerie Photos