Randonnée et patrimoine, le réseau des sentiers pédestres de la Corse du sud,
 
My travel
Viaghjà da paesi à paesi

Santa-Maria-Sicche (Santa Maria è Sicchè)



Santa-Maria-Sicche (Santa Maria è Sicchè)

Le village

Village au cœur du fief des Ornano, seigneurs de la région du même nom, Santa Maria è Sicchè est composé de deux villages.

L’église Santa Lucia date du Moyen Âge. Il s’agirait de la plus ancienne église construite dans l’Urnanu. Autrefois dédiée à Santa Maria, elle a donné son nom au village. Dans les années 1450- 1460, c’est dans cette église que se tenaient les parlamenti et les vedute. Au-dessus de la vieille chapelle se dresse la tour des Ornano au cœur du quartier où vivait cette famille descendant des seigneurs du Moyen Âge. On la nomme «tour de Vannina» car il s’agirait de la demeure du père de Vannina d’Ornano, épouse de Sampieru Corsu

Au casteddu di Vicu, hameau de nos jours, se trouve une maison érigée par ce dernier. Autrefois fortifiée, elle fut fortement remaniée car, en 1560, faisant suite aux guerres de Sampieru, les Génois exigèrent que les marques de fortifications, emblèmes de pouvoir, soient détruites. Les traces du pont-levis se devinent encore. 

Le hameau de Sicchè abrite la chapelle Santa Riparata, sainte populaire en Corse, célébrée le 8 octobre. Autrefois, s’y déroulait un pèlerinage, les gens venaient de tout le Tàravu mais aussi de l’Alta Rocca. Très ancienne, elle fut agrandie et reconstruite avec les pierres du couvent détruit. Dans l’ancienne chapelle, Sampieru et Vannina se seraient mariés. L’ancien couvent observantin (San Francescu) est totalement ruiné, il fut saccagé en 1793 par les «Volontaires Provençaux».


Video


Carte

Santa-Maria-Sicche (Santa Maria è Sicchè)

Galerie Photos